Barres Flexibles®

 

Né sous la plume du poète Réné Char, le terme de « Barres Flexibles® » – avant d’être une méthode d’entraînement du danseur – C’est un imaginaire poétique. En mettant le mot

« barre » au pluriel et en lui attribuant une des qualités spécifiques de la danse, la flexibilité, le poète balayait la banalité taboue de cet objet de bois rigide.

Créée par Wilfride Piollet et Jean Guizerix, cette méthode d’échauffement, de visualisation et de travail a remis en cause au milieu des années 80 l’apprentissage de la danse par mimétisme et répétition.

La spécificité de cet enseignement est de
 rendre le danseur autonome et en charge de
 son entraînement. « Il s’agit de remplacer l’appui matériel et extérieur (la barre et le miroir) par des appuis imaginaires à l’intérieur de son propre corps. Le danseur visualise une « barre flexible » entre 2 points différents de son corps. Ces images mentales vont permettre au corps de mobiliser les muscles nécessaires au mouvement, ce qu’une pensée rationnelle ne pourrait atteindre » (W. Piollet).

Intégrant 50 ans de recherche, la méthode des « Barres flexibles » est aujourd’hui une

« boite à bijoux » avec de nombreux développements enseignés dans les milieux contemporains, classiques et baroques.

 

Photos BX 1