Jazz

Si le style musical désigné par « jazz » peut être assez facilement identifié, il est plus délicat de définir ce qu’est la danse jazz. Sans remonter aux origines afro-américaines du style, et pour faire (très) court, on peut choisir le freestyle de Matt Mattox (1921-2013) comme point de départ de la danse « jazz », également parfois dénommée
«modern jazz».

Très éclectique, cette danse puise sans complexe son vocabulaire dans tous les styles de danse : classique, moderne, contemporaine, claquettes et même danses folkloriques. Mais ce qui la distingue de façon frappante, c’est d’une part, le rôle primordial de l’énergie, du rythme et des ruptures de rythme, des syncopes, des contrastes entre accélérations soudaines et arrêts tout aussi instantanés, et d’autre part, celui de la recherche d’effets expressifs, inattendus, dynamiques, qui provoquent la surprise du spectateur et relancent constamment son intérêt.

La danse jazz s’intègre à merveille dans les comédies musicales aussi bien que dans les spectacles de variété musicale, cabaret et music-hall. Elle fait danser sur bien d’autres musiques que le jazz. RnB, funky, soul, pop, rock, variété internationale, etc. : la danse jazz fait son miel des rythmes de Michael Jackson, de Zazie ou de Léonard Bernstein…